Mes premiers pas sur la piste des abeilles

Au printemps 2016, je me suis lancé dans l'apiculture, un domaine qui m'attirait depuis plusieurs années puisque j'avais suivi une formation amateur avec le GDSA 22 (Groupe de défense sanitaire des abeilles) en 2007. 

Cette fois-ci, j'ai pris l'hyménoptère par les ailes et suis parti à la découverte de cette activité avec un apiculteur qui a accepté que je l'accompagne pendant toute la saison. Quel bonheur que de filer dans la campagne, d'un rucher à l'autre, armé d'un lève-cadre et vêtu de bottes, gants, salopette et vareuse quelle que soit la température! Pour enrichir mon expérience, je suis parti en woofing chez des apiculteurs, à Belle-Isle en Mer et à Luçon. Le Woofing permet de participer à l'activité d'un agriculteur bio qui accepte de vous accueillir, cela permet selon vos objectifs de découvrir une région, de passer du bon temps au vert, ou encore (ce fut mon cas) de découvrir une activité, son fonctionnement, ses difficultés...

Alors ni une ni deux, j'ai mis sur la table mes économies pour acquérir des ruches à l'automne 2016. Bon, après, ce fut la catastrophe, puisqu'au printemps, sur 40 belles ruches, il ne m'en restait plus que 2... Certains printemps sont difficiles, particulièrement en apiculture, vous en avez sans doute entendu parler au cours de l'année 2018, plusieurs apiculteurs ont fait faillite ou abandonné.

Mais je m'étais inscrit à la formation rucher de la maison de la Rance, afin de continuer à apprendre et de rencontrer des passionnés d'apiculture. Eh bien cela m'a motivé à poursuivre: attraper des essaims,  multiplier les deux essaims qu'il me restait, trouver de nouveaux emplacements... j'ai pu ainsi reconstituer mon cheptel. Car être apiculteur, ce n'est pas faire du miel - nous sommes bien incapables d'extraire cet or floral, tout comme nous sommes incapables de polliniser - mais c'est non seulement protéger et maintenir une population d'abeilles, mais permettre à nos colonies d'être le plus fortes et en bonne santé possible.

A l'automne 2018 me voila en mesure de vendre du miel, avec le projet de créer une miellerie et d'acquérir de nouvelles ruches, avec votre aide:

Suivez votre ruche en devenant parrain

Des amis m'ont proposé de parrainer une ruche, cette idée fait son chemin, j'ai regardé en quoi cela consistait, et la proposition est lancée!

Je propose à tout parrain de recevoir 7 kgs de miels différents, répartis sur deux saisons, de confectionner une petite pancarte à votre goût que je fixerai sur votre ruche de parrain, et de la filmer à un moment de la saison, au printemps, ou dans l'été, en donnant des éléments sur la situation de la colonie.

De nombreuses personnes souhaitent m'accompagner, cependant la mise en oeuvre pose des difficultés:

- la crainte des piqûres : même protégé on n'y échappe pas toujours; 

- la nécessité d'un équipement adapté (je n'ai que deux vareuses)

- le problème de disponibilité : on ne s'amuse pas à visiter une ruche pour le fun, l'objectif étant de les déranger le moins possible. Il faut certaines conditions météo, certains moments de la journée, et cela peut changer au dernier moment;

- enfin les apiculteurs préfèrent, parce que les vols de ruches existent, rester discrets sur les emplacements de leurs ruchers... (pour éviter que quelqu'un en parle à quelqu'un et que quelqu'un entende et en parle...)

Adultes et enfants, la vidéo est une façon ludique et interactive pour suivre la vie de votre ruche. Accrochez-vous bien car c'est plein de rebondissements, de suspense et d'émotions: 

 

Par exemple, vous pourrez suivre l'évolution de l'activité et l'accroissement de la population en avançant dans les beaux jours, les différentes étapes de la vie d'une ruche, mais aussi peut-être aurons-nous la chance de voir la reine, ou encore peut-être que votre ruche, en risque d'extinction, sera sauvée par celle d'un parrain que vous connaissez ou ignorez à ce jour...

C'est certain, vous trouverez votre miel encore meilleur après avoir suivi ces merveilleuses demoiselles qui le fabriquent, et vous serez bien plus attentifs au cycle des saisons des changements dans la nature!

Etre parrain, cela signifie :

     - prendre en charge le financement d'une ruche, soit 180 €,

     - recevoir 7kgs de miel sur 2 ans

Vous pouvez me contacter pour en savoir plus : 06 02 29 46 89 - damillerot@gmail.com

  • w-facebook
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now